Abeilles en danger, une fois de plus

Abeilles en danger, une fois de plus

Bonjour à tous,

Les abeilles ont déjà beaucoup de mal aujourd’hui avec les pesticides, le varroa etc… mais il y a un risque qu’elles souffrent encore plus dans notre région. Il y a en effet un projet d’implantation de deux éoliennes à Ophain, à quelques centaines de mètres de Wauthier-Braine. Ces éoliennes feraient 150m de haut (presque 4x la hauteur du Lion de Waterloo qui en fait 40.5m) et seraient visibles dans un rayon d’au moins 15 kms. En plus de des effets négatifs sur les oiseaux, les chauves-souris et le paysage, il y a un effet négatif sur les abeilles.
Certains apiculteurs, aux Etats-Unis notamment, ont connus une augmentation de la mortalité des abeilles après implantation d’éoliennes. La raison serait les infrasons émis à grande distance par les éoliennes qui interfère avec les modes de communications des abeilles.
En voici l’explication :
Il n’existe pas encore d’étude spécifique sur l’effet des éoliennes sur les abeilles domestiques. Par contre, il existe des études sur les fréquences de perception de l’abeille ainsi que sur les fréquences d’émission des éoliennes. Le souci est que les éoliennes émettent dans la même fréquence qu’un moyen de communication des abeilles : les vibrations.
Voici les données connues :
Les abeilles communiquent par de nombreux sens : un de ces sens est le son. Elles perçoivent tant les sons portés par l’air que les vibrations portées par des objets solides et ces deux éléments sont importants pour la communication. La perception des vibrations par des objets solides se fait essentiellement dans les infrasons, c’est-à-dire entre 0 et 500 Hz. Ce mode de communication a entre autres une fonction importante dans la danse des abeilles et dans la communication entre ouvrières et reine.
Le souci est que les éoliennes émettent justement des infrasons dans ces gammes de fréquences-là. En effet, la pression sonore a été étudiée dans les infrasons à plusieurs distances. Il semblerait que jusqu’à 3,2 kms, la pression sonore reste proche de 30 décibels. Malheureusement l’étude n’a pas été plus loin que 3,2 kms.
La présence d’éolienne risque donc très fort de perturber les colonies locales d’abeilles mellifères. Sans rentrer dans le débat pour ou contre l’éolien, il est important que les politiciens tiennent compte des réalités de terrain : de ce cas-ci, la présence d’un cercle apicole très actif à moins de 3kms de l’endroit où ils comptent implanter des éoliennes est un non-sens, et ce surtout vu l’absence d’études sérieuse sur l’effet des éoliennes sur les abeilles. Ceci s’ajoute à l’effet des éoliennes sur les oiseaux : les oiseaux de proie sont très sensibles car ils ne voient pas les pales qui bougent jusqu’à 300km/h et ils se font donc déchiqueter. De plus, les chauves-souris sont attirées par les éoliennes à causes des vibrations et la suite n’est pas belle à voir… On retrouve beaucoup de cadavres en dessous d’éoliennes.

Vous trouverez plus d’informations dans ce document : Projet éolien Lettre type apiculteur

Comment agir ?

Une chose est sûre : si nous ne faisons rien les éoliennes seront là demain. Le souci est que lorsqu’ils ont le permis pour 2 éoliennes, rien ne les empêche d’agrandir le parc et de faire comme à Perwez… Préparez-vous donc à avoir un champ monstrueux d’éoliennes dans les prochaines années.
Visiter le blog et informez-vous ; il reste quelques jours pour écrire à la commune.
Vous pouvez remplir la lettre type  avec vos coordonnées, la scanner et la renvoyer par mail à eoliennes.ophain@gmail.com , à moi ou alors simplement la déposer chez Agnès & Jan. Le comité éolien va ensuite rassembler en envoyer ces lettres à la commune concernée.

Lettre type apiculteurs version doc –   Lettre type apiculteurs version pdf

Attention, l’échéance est le 17/11 car l’enquête publique termine le 18/11 à 11h mais il faut le temps de rassembler et trier les lettres.
N’hésitez pas à me recontacter pour plus d’informations.

Apicolement,
d’Hoop Sacha


Les commentaires sont clos.