Archives de
Auteur/autrice : Abeille du Hain

RUCHER PORTES OUVERTES –samedi 22/05/2021

RUCHER PORTES OUVERTES –samedi 22/05/2021

RUCHER PORTES OUVERTES –samedi 22/05/2021

Dans le cadre de la « Quinzaine des Abeilles et des Pollinisateurs », le cercle apicole l’Abeille du Hain vous ouvre les portes de son rucher didactique situé au sentier Caramand à Braine-le-Château,  le samedi 22 mai 2021.

Nos apiculteurs diplômés vous guideront  à 11h, 13h, 14h et 15h pour des visites de +/- 40 minutes.

L’activité a lieu en plein air. Si la météo le permet, une ouverture de ruches est prévue.       

Les détails pratiques seront adaptés afin de respecter les mesures sanitaires en vigueur à ce moment : taille des groupes, port du masque, désinfection du matériel… Afin de pouvoir assurer l’organisation, l’inscription aux visites est obligatoire (abeilleduhain@live.be). Si l’activité ne pouvait pas avoir lieu en raison des restrictions en vigueur, les personnes inscrites seront averties aux coordonnées qu’ils auront préalablement transmises.

Le nombre de personnes par visite étant limité à 10 par tranche horaire, nous nous réservons le droit de vous proposer un autre créneau horaire si celui choisi est complet.

Même si des vareuses (adultes et enfants) seront prêtées, en prévention, veuillez-vous assurer de ne pas être allergique aux piqûres d’abeilles et vous vêtir d’un pantalon et de chaussures fermées (évitez parfum et autres odeurs fortes).

Les apiculteurs présents se feront un plaisir de partager leur passion. Ils répondront à vos questions sur la vie des abeilles; rappelleront l’importance de la biodiversité; vous renseigneront sur le prochain cycle de cours d’apiculture de 2 ans (début en septembre 2021) organisés à Braine-le-Château.

Nous aurons le plaisir de vous proposer les produits de la ruche locaux.

Soyez donc les BIENVENUS !

Infos complémentaires ?  abeilleduhain@live.be ou 02/366 03 30

 

Nouvelles réserves naturelles à Braine-le-Château

Nouvelles réserves naturelles à Braine-le-Château

Natagora compte deux nouvelles réserves naturelles, l’Ermitage et la Bruyère Mathias.

Situées toutes deux à Braine-le-Château, ces réserves sont intéressantes d’un point de vue biologique.

La réserve naturelle de l’Ermitage comporte une mosaïque exceptionnelle de biotopes en raison de la diversité de ses sols et de leur gradient d’humidité allant de très sec à très humide. Cette réserve accueille de petits animaux comme l’orvet, le lézard vivipare ou la salamandre tachetée. En raison d’une humidité importante, les matières végétales mortes se dégradent et forment une tourbe, un sol organique dont l’accumulation forme une tourbière, un milieu extrêmement rare dans le Brabant wallon. Des sites qui demandent un grand entretien. Si la convention cédant la gestion de ces sites à Natagora pendant 30 ans a été signée fin mars, la majorité des travaux sur les deux sites ont été réalisés il y a plusieurs années. En effet, les bénévoles et le personnel de Natagora ont éliminé les pins plantés il y a une centaine d’années sur le site, afin que des landes à bruyère puissent renaître. Cette action a demandé une sensibilisation auprès des riverains qui ont pu se montrer choqués par le déboisement. Celui-ci était indispensable à la restauration de la biodiversité ancestrale et permettra aux landes à bruyère de renaître.

Marie-France Goossens – Images : Adrien Broze  Braine-le-Chateau

Le plus âgé d’entre nous : Charles GALLOY

Le plus âgé d’entre nous : Charles GALLOY

Saviez-vous que l’apiculteur le plus âgé de Wallonie, toujours en activité, est membre effectif de notre cercle Abeille du Hain ?

Charles Galloy, né le 4 décembre 1921 à Waha (Marche-en-Famenne), pratique l’apiculture depuis son enfance dans la propriété familiale et le rucher de son grand-père à Marloie.

Ce dernier, employé à la SNCB, avait construit lui-même, avec des planchettes, ses ruches Dadant Blat bien lourdes, toujours exploitées actuellement.

De son lit d’hôpital, en cette dernière quinzaine de mars, Charles commande à ses deux  « gaillards » d’y poser les hausses et de planter les pommes de terre, travaux qu’il effectuait toujours lui-même jusqu’à il y a peu dans les potagers de Marloie et de Waterloo où il réside actuellement.

Au décès de son grand-père, Charles propose à son papa de reprendre l’activité apicole. Lors des visites des ruches, ils se coiffent simplement d’un chapeau de paille doté d’un voile noir (celui du grand-père est accroché dans la maison de pierre à Marloie) jusqu’au moment où Charles achète une vareuse d’apiculteur à son papa, qui s’interroge sur son utilité.

Le grand-père, excellent bricoleur, avait aussi confectionné un extracteur, véritable pièce de musée, recouverte de toiles d’araignées, relégué à la cave depuis que Charles offrit un extracteur Thomas, flambant neuf, à sa maman. Celle-ci surprise, à la livraison, faillit le refuser jusqu’au moment où le transporteur lui signifia qu’il avait été commandé et payé.

A Marloie, au siècle dernier, vivaient une quinzaine d’apiculteurs (aujourd’hui, il n’y en plus qu’un : devinez qui  !), qui se rencontraient régulièrement et, ne possédant pas Facebook, discutaient d’apiculture entre eux, à la soirée. Un des voisins des parents de Charles, prêtre Jésuite, présidait une  section apicole de Marche-en-Famenne dont ils faisaient partie.

Charles et Clémence, son épouse qui l’accompagnait, chaque fois, aux conférences au « grenier apicole » rue du Zouave Français Michel à Wauthier-Braine sont très fiers de leur village, Marloie, qui abrite la plus ancienne église romane de Belgique, l’église Saint-Étienne, datant de 1050, dont quelques vitraux, retraçant la vie de saint Etienne, sont des œuvres de Jean-Michel Folon .

Depuis des décennies, Charles s’est affilié à l’Abeille du Hain dont il ne manquait, avant la pandémie Covid, aucune activité : conférences, assemblées générales, portes ouvertes… Par son expérience et sa bonne humeur perpétuelle, Charles encourage toujours « les jeunes pigeons » que nous sommes.

 

L’Abeille du Hain souhaite à Charles et son épouse Clémence, qui nous ont accueillis si cordialement, encore de longs moments ensemble !

Merci Charles et Clémence de l’amitié que vous nous témoignez.

A.B. (21/04 /2021)

 

A voir : Charles Galloy, apiculteur : De la fleur au pot de miel : Le portrait d’un sympathique apiculteur waterlootois, Charles Galloy, diffusé pour la première en 2010 sur Waterloo TV. Reportage: Majo et Jos Vellemans

 

 

Synthèse enquête sanitaire en apiculture -France

Synthèse enquête sanitaire en apiculture -France

Synthèse enquête sanitaire en apiculture

L’objectif de cette étude aura été de proposer une première approche de la perception du sanitaire chez les apiculteurs elle s’est appuyée sur un questionnaire qui pose différentes questions, que ce soit sur l’importance de la dimension sanitaire dans la conduite des colonies, sur la hiérarchie ressentie des différentes menaces sanitaires, sur les sources d’information utilisées face à une question sanitaire, sur la connaissance et le recours aux différents dispositifs de soutien à vocation sanitaire.  Le périmètre prend en compte la France et les pays voisins.
Née de discussions au sein d’un collectif de vétérinaires apicoles, cette étude est une initiative indépendante.

Un grand merci aux apicultrices, apiculteurs ou simples possesseurs de ruches qui ont pris le temps de répondre au questionnaire, ainsi qu’aux organisations professionnelles qui ont compris l’enjeu et ont relayé l’information vers leurs adhérent.

Cette synthèse présente les données brutes, chacun pourra se faire son opinion sur les causes, les marges de progrès comme sur les actions à mener Nous vous en souhaitons une bonne lecture, en espérant qu’elle vous intéressera et qu’elle ne sera qu’une étape d’une démarche collective de concertation entre scientifiques, autorités sanitaires et  apiculteurs.

François Rabasse Vétérinaire apicole
francois@apisvitae. fr

Synthèse enquête sanitaire en apiculture

Programme de conférences Arista Bee, dans le cadre du Programme Apicole Wallon

Programme de conférences Arista Bee, dans le cadre du Programme Apicole Wallon

Programme de conférences dans le cadre du Programme Apicole Wallon:

Dans le cadre du programme apicole wallon 2020-2022, l’asbl Arista Bee Research Belgium souhaite vous inviter à des formations et conférences sur divers sujets en rapport avec la sélection d’abeilles résistantes.
Pour rappel, le but de l’asbl est de coordonner et de former les apiculteurs souhaitant participer au projet wallon de sélection d’abeilles résistantes aux Varroas dans les différentes races et sous-espèces.

Remarque: Ces conférences se donneront toutes sur Zoom, logiciel de téléconférence permettant jusqu’à 99 participants sur toutes les plateformes informatiques existantes. Il n’y a pas de système d’inscriptions et ces conférences sont disponibles pour tous et s’ajoutent à celles qui sont dispensées au sein des sections, cercles, etc. Vu le nombre de places limité, les « premiers connectés seront les premiers servis ».

  • 16 février 2021 : La dynamique de population du Varroa (Sacha d’Hoop, 18h30) https://us02web.zoom.us/j/84331072466
  • 18 février 2021 : La sélection de l’Abeille Carnolienne (Guillaume Misslin, 18h30) https://us02web.zoom.us/j/81728420840
  • 23 février 2021 : Traitements et prévention contre la Varroase (Dr. Benjamin Charles, 18h30) https://us02web.zoom.us/j/81004221752
  • 9 mars 2021 : Les autres maladies de la ruche (Dr. Benjamin Charles, 18h30) https://us02web.zoom.us/j/82711250189
  • 16 mars 2021 : L’élevage de reines de qualité (Didier Brick, 19h30) https://us02web.zoom.us/j/86404229039
  • 18 mars 2021 : Sustainable control of the parasitic mite Varroa destructor in the Honey beekeeping practice : The case of Varroa sensitive hygiene behaviour in Honey bees. (En anglais avec traduction française, Ate Boerema, 19h00, https://us02web.zoom.us/j/89741896247 )
  • 30 mars 2021 : La préparation des mâles pour l’insémination (Benjamin Poirot, 19h30) https://us02web.zoom.us/j/81244124067
  • 8 avril 2021 : Bonnes pratiques en élevage de reines (Robert Leroy, 18h30) https://us02web.zoom.us/j/88098673264
  • 12 avril 2021 : La sélection de l’Abeille Buckfast (Paul Jungels, 18h30) https://us02web.zoom.us/j/84866669489

 

Premier congrès apicole roumain en Webinaire du 19 au 21 février

Premier congrès apicole roumain en Webinaire du 19 au 21 février

Un congrès apicole sera organisé durant trois jours en Roumanie , du 19 février au 21 , sous forme de webinaire accessible moyennant inscription.

Les conférences seront bilingues :  anglais et roumain.

Pour vous inscrire : http://congresapicol.ro/

« Les communautés agricoles qui réussissent utilisent la saison morte pour investir dans les connaissances professionnelles soit en parlant de nouvelles technologies, matériaux, produits, législation, etc., soit en compensant le manque d’expérience ou de succès.

C’est aussi le rôle de cet événement, que nous avons appelé le Congrès, en voulant souligner que la pratique réussie part des connaissances scientifiques traduites pour l’ensemble de l’expérience des collègues les plus avancés.

Si en général un congrès s’adresse à la communauté scientifique, notre proposition est un événement adressé à tous les apiculteurs en Roumanie et à l’étranger.

Les sujets proposés par notre événement à travers des conférences bilingues en anglais et en roumain couvriront un large éventail de sujets d’intérêt, des modèles réussis dans l’apiculture internationale, aux modèles nationaux réussis, aux nouvelles biotechnologies, aux nouveaux traitements ou aux nouvelles propositions de développement. Communautés apicoles.

Nous vous invitons à nous suivre en ligne via l’application ZOOM mais aussi au sein du groupe facebook, que nous avons créé spécialement pour faciliter cet événement.

Tous les détails nécessaires pour accéder au ZOOM, ou dans le groupe facebook dédié, sont disponibles immédiatement après avoir terminé le processus d’inscription, en remplissant le formulaire  disponible ici »

 

Vendredi 19.02.2021

16h45 – 17h00 – Bienvenue dans ZOOM – recommandations pour l’utilisation de l’application et la conduite en ligne – Marian Stoica

17,0 0 – 17,10  – MS (microorganismes efficaces) pour les abeilles. –Nouvelle solution probiotique pour l’apiculture | Stefanie Hornberger

17.10  – 18.00  – Effets des traitements probiotiques  EM® sur la physiologie des colonies d’abeilles mellifères | Prof. Ivana Tlak Gajger

18,0 0 – 18h30  – analyse spécifique de l’apiculture biologique, étiquetage des abeilles    | CSI Dr Otilia Bobis, PHD CSIII Rodica Margaoan

18h30  – 19h00  –  Apiculture en agriculture biologique    | Conf. Dr Avram Fitiu

19h00  –  19h10  –  Pause

19.10 – 20.00  – Certificats écologiques apicoles, législation, tendances | Liliana Ciobanu

20h00 – 21h00  – Probiotiques – science et pratique (2)  | doctorat Vera Strogolova

Samedi 20.02.2021

09h00 – 09h55  – Gestion de la population d’abeilles par la nutrition et pas seulement  | Dr Daniel Popovici

09.55  – 10.50 – Modèles réussis d’autres pays. Moldavie  | Petru Secara

10h50  –  11h00 – Pause

11.00 – 11.50 – Modèles réussis d’autres pays. Suède  | Monica Larson

11h50 – 13h00 – Apiculture 4.0  | Björn Lagerman

13h00  – 14h00 – Pause déjeuner

14.00 – 14.30 – STUP AIR BOX – API-Tourisme, Api-Nutrition, concept fonctionnel et modèles à succès en Roumanie et dans le monde   | Alina
Varadi

14h30 – 15h00 – Zéolite – science et pratique de l’apiculture   | Daniel Agapie

15h00 – 15h30 – Méthodes pour augmenter la production de miel – Moldavie  |Dr Valentina Cebotari

15h30  – 15h40 – Pause

15.40 – 16.40 – Méthodes pour augmenter la production de miel – Turquie  |Prof. Dr. Muhsin Doğaroğlu

16.40  – 17.10 – Technique de production et récolte de propolis de qualité | Jan Stoica

17.10  – 17.20 – Pause

17.20  – 18.00 – Apiculture professionnelle en Roumanie – Ferme apicole 1000+  | Justin Marineac

18.00  – 19.20 – Biotechnologie apicole | Techniques de gestion durable varrozei | Drd. Cristian Bratu

Dimanche 21.02.2021

11h00 – 12h00 –  Apiculture biologique en Hongrie, politique de l’UE  Peter Bross

12h00 – 13h00 – Marché mondial et miel local  | Etienne Bruneau

13h00 – 13h10 – Pause

13.10 – 13.50 – Le marché local du miel  | Dan Rascanu

13h50  –  14h30  –  Santé des algues et des abeilles. Colonies fortes et production accrue de miel | Dara Scott

14h30 – 14h50  – Projet pour la communauté – Bee Information Agency | Catalin Maxim

14h50  – 15h00 – Nouveaux projets pour la communauté apicole, Plateforme pour l’éducation apicole ScoalaApicola.ro  | Marian Stoica

15.00 – 15.10 – Nouveaux projets pour l’apiculture communautaire Plate-forme d’action AntiVarroa  | Marian Stoica

15.10 –  15.45  –  Questions et réponses questions et réponses, générer des idées pour la communauté  | Organisateurs et conférenciers et participants

Projet de lutte biologique contre le Varroa

Projet de lutte biologique contre le Varroa

PROJET DE LUTTE BIOLOGIQUE CONTRE LE VARROA

Dans le prolongement de notre conférence de Charles Schramme du 15/11/19, le rucher Caramand – sous l’impulsion des co-gestionnaires Alain et Marcel et après avis favorable de nos administrateurs de l’Abeille du Hain – est passé dans une lutte plus biologique contre les varroas.

A/ INTRODUCTION

Chaque année, les varroas présents dans les colonies d’abeilles domestiques, affaiblissent voire déciment bon nombre de ruches. Les abeilles ainsi affaiblies subissent les attaques de divers virus et ne peuvent plus assurer correctement leur rôle de pollinisateurs. Rappelons ici leur rôle de sentinelles de l’environnement, contribuant à la sauvegarde de la biodiversité.

Contrôler le varroa par l’introduction d’un autre acarien dans la ruche devient envisageable. Depuis peu, divers sites internet sur l’apiculture en Amérique et en Angleterre parlent d’une nouvelle façon ‘biologique’ de lutter contre le  varroa: l’introduction  du Stratiolaelaps scimitus.  Cette  méthode  est  employée  comme  lutte  biologique  en horticulture depuis plus de 15 ans. Le Stratiolaelaps  scimitus est un acarien prédateur, présent à l’état naturel  en  Europe,  en  Amérique  du  Nord  et  au  Japon.  C’est  un acarien typique du sol, mais il se rencontre également dans les nids de certains rongeurs et les zones de stockage de graines. Cette espèce se nourrit d’organismes du sol comme les collemboles, les larves de mouches des terreaux, de coléoptères et de diverses mouches, ainsi que de nématodes et  de  bien  d’autres  acariens. Cet acarien prédateur attaquerait  le stade adulte du varroa. Ainsi l’idée est née que l’on pourrait limiter la population des varroas par l’introduction du Stratiolaelaps dans nos colonies  d’abeilles.  Ceux  qui  préconisent  cette  méthode  pointent quelques avantages à d’autres traitements chimiques: Stratiolaelaps peut être utilisé toute l’année au cours de la saison d’apicole même quand  les  hausses  sont  posées  sur  les  ruches,  il  n’y  a  pas d’accumulation de produits toxiques dans les cires, et le varroa ne peut probablement pas s’adapter contre ce prédateur. En plus le traitement avec Stratiolaelaps est très relativement facile:

–           Construction de bacs/supports  et traitement naturel du bois

–           Remplissage des bacs avec du terreau humide et copeaux de bois

–           Achat de Stratiolaelaps scimitus actuellement disponibles chez Tryptomeria et introduction de ces pseudoscorpions dans le terreau (5000 par ruche)

–           Placement des bacs sous les ruches

 

B/ CONCRETEMENT

  • Fabrication

L’assemblage des différents éléments a été réalisé par les étudiants de 1ère année d’apiculture lors d’un cours de travaux pratiques de l’Abeille du Hain.

Dimensions : 40 x 45 x 15 cm

Planchers de ruche grillagé/aéré sur bac/support de 20 cm de hauteur.

  • Trous forés dans le fond du bac pour évacuation trop plein d’eau
  • Arrêtes intérieures colmatées avec du silicone
  • Arrêtes extérieures traitées à l’huile de lin pour accentuer la protection du bois

Planches de BETONPLEX de 18 mm d’épaisseur + vis inox + colle à bois + mastic

 

 

  • Introduction au rucher Caramand

Grâce à l’aide de quelques volontaires (merci !), les bacs ont été remplis de terreau et copeaux de bois, puis humidifiés à 30%

 

Ensuite, nous avons « saupoudré » 5000 unités de stratios par bac que nous avons posé sous chaque ruche.

 

Site internet de Tryptomera P-B E-mail: info@tryptomera.nl   Telefoon: (+)00 31 050 3137464

https://tryptomera-roofmijt.nl/stratiolaelaps-scimitus-roofmijt-dieren/

 

C/ Suivi du projet

Ce projet arrive à la fin de sa première année. Nous sommes amenés à introduire des Stratioslaelaps scimitus  au printemps et en fin de l’été.

Un des défis consiste à maintenir ce taux de 30% d’humidité quelle que soient les conditions climatiques et dans les règles afin de ne pas noyer nos acariens prédateurs. Un 1er test arrivera en fin d’hivernage où nous pourrons voir si les colonies ne seront pas trop infestées au mois de mars.

Nous serons sans doute amenés à faire évoluer le projet en fonction  des constats régulièrement observés au rucher.

Notons que ce mode de lutte biologique est rondement mené également par Geert Steelant qui nous inspire régulièrement dans son rôle d’apiculteur respectueux de la vie des abeilles

Plus d’infos sur https://www.delachendebijenkast.be/

 

 

 

Enfin, remercions le PCDN de Braine-le-Château qui nous soutient en introduisant ce projet à la région wallonne afin que nous puissions rentrer dans nos frais.

Nous sommes toujours à votre écoute si vous aviez l’une ou l’autre idée constructive pour faire évoluer ce projet de lutte biologique contre les varroas.

 

Alain Marechal et Marcel Debecker, co-gestionnaires du rucher Caramand

 

Visite de la locale Ecolo de Braine-le Château

Visite de la locale Ecolo de Braine-le Château

Visite de la locale Ecolo de Braine-le Château

Ce dimanche 20/09/2020 en matinée, sous un soleil généreux, notre rucher pédagogique recevait deux groupes de +/- 20 membres de la locale Ecolo de Braine- le-Château. Nos visiteurs de tous âges souhaitaient en apprendre davantage sur la vie des abeilles et le travail des apiculteurs au rucher dans notre commune.

L’aspect biodiversité a également été abordé vu les projets initiés par le PCDN local aux alentours du rucher. Nous savons tous que l’environnement du rucher influence fortement la vie de nos butineuses.

La majorité des visiteurs a souhaité participer à l’ouverture d’une colonie afin d’être sensibilisés au mode de fonctionnement des abeilles dans la colonie..

Chaque visiteur a pu s’équiper d’une vareuse de protection prêtée par notre cercle, avant de pouvoir rentrer dans le rucher avec les précautions d’usage.

Pour les personnes plus craintives, nous proposions de regarder les abeilles au travers de la ruche didactique disponible dans le chalet.

Les plus téméraires ont même pu « caresser » les abeilles douces sur les têtes de cadres !

Voilà donc une visite didactique très enrichissante à tous les niveaux et nul doute que nos hôtes du jour verront désormais les abeilles sous un autre angle.

Marcel et Alain, co-gestionnaires du rucher Caramand

 

 

Récoltes 2020 de l’Abeille du Hain

Récoltes 2020 de l’Abeille du Hain

C’est dans un climat très particulier que se sont déroulées les extractions du miel de l’Abeille du Hain.

En effet, les mesures de confinement et de distanciation physique propres au contexte du Covid19 nous ont imposé quelques règles sanitaires supplémentaires .

Ceci dit, nos abeilles logées au rucher Caramand, ont profité d’une météo  très favorable, autant au printemps qu’en été.

Grâce à l’hospitalité d’une de nos étudiantes au cours apicole – Sabrina Meurand –l’extraction ne pouvait pas être plus locale.

En terme de circuit court, difficile de faire mieux ! Aussi, rares sont les cercles qui proposent un miel à leur nom … Vive donc l’Abeille du Hain !

Alain, Sabrina et Marcel se sont donc relayés les 15 mai et 21 juillet à la brouette, devant les chevalets, à l’extracteur (manuel puis électrique) et au maturateur pour vous proposer un miel de printemps et un miel d’été 2020 …  local et de qualité !

Un tout grand MERCI aux bénévoles et aux abeilles  dans l’espoir que le cercle pourra proposer nos produits de la ruche au public à l’occasion des festivités locales telles que la Journée de l’Arbre et le Marché de Noël. En attendant, notre miel est également accessible au R.S.I. (en face du Pilori de Braine-le-Château), chez M. Debecker.(vx. Ch. de Nivelles, 21b BLC) et S. Meurand (sentier Caramand, 10 BLC). D’autres adresses suivront sans doute …

A.H.