Archives de
Mois : avril 2021

Le plus âgé d’entre nous : Charles GALLOY

Le plus âgé d’entre nous : Charles GALLOY

Saviez-vous que l’apiculteur le plus âgé de Wallonie, toujours en activité, est membre effectif de notre cercle Abeille du Hain ?

Charles Galloy, né le 4 décembre 1921 à Waha (Marche-en-Famenne), pratique l’apiculture depuis son enfance dans la propriété familiale et le rucher de son grand-père à Marloie.

Ce dernier, employé à la SNCB, avait construit lui-même, avec des planchettes, ses ruches Dadant Blat bien lourdes, toujours exploitées actuellement.

De son lit d’hôpital, en cette dernière quinzaine de mars, Charles commande à ses deux  « gaillards » d’y poser les hausses et de planter les pommes de terre, travaux qu’il effectuait toujours lui-même jusqu’à il y a peu dans les potagers de Marloie et de Waterloo où il réside actuellement.

Au décès de son grand-père, Charles propose à son papa de reprendre l’activité apicole. Lors des visites des ruches, ils se coiffent simplement d’un chapeau de paille doté d’un voile noir (celui du grand-père est accroché dans la maison de pierre à Marloie) jusqu’au moment où Charles achète une vareuse d’apiculteur à son papa, qui s’interroge sur son utilité.

Le grand-père, excellent bricoleur, avait aussi confectionné un extracteur, véritable pièce de musée, recouverte de toiles d’araignées, relégué à la cave depuis que Charles offrit un extracteur Thomas, flambant neuf, à sa maman. Celle-ci surprise, à la livraison, faillit le refuser jusqu’au moment où le transporteur lui signifia qu’il avait été commandé et payé.

A Marloie, au siècle dernier, vivaient une quinzaine d’apiculteurs (aujourd’hui, il n’y en plus qu’un : devinez qui  !), qui se rencontraient régulièrement et, ne possédant pas Facebook, discutaient d’apiculture entre eux, à la soirée. Un des voisins des parents de Charles, prêtre Jésuite, présidait une  section apicole de Marche-en-Famenne dont ils faisaient partie.

Charles et Clémence, son épouse qui l’accompagnait, chaque fois, aux conférences au « grenier apicole » rue du Zouave Français Michel à Wauthier-Braine sont très fiers de leur village, Marloie, qui abrite la plus ancienne église romane de Belgique, l’église Saint-Étienne, datant de 1050, dont quelques vitraux, retraçant la vie de saint Etienne, sont des œuvres de Jean-Michel Folon .

Depuis des décennies, Charles s’est affilié à l’Abeille du Hain dont il ne manquait, avant la pandémie Covid, aucune activité : conférences, assemblées générales, portes ouvertes… Par son expérience et sa bonne humeur perpétuelle, Charles encourage toujours « les jeunes pigeons » que nous sommes.

 

L’Abeille du Hain souhaite à Charles et son épouse Clémence, qui nous ont accueillis si cordialement, encore de longs moments ensemble !

Merci Charles et Clémence de l’amitié que vous nous témoignez.

A.B. (21/04 /2021)

 

A voir : Charles Galloy, apiculteur : De la fleur au pot de miel : Le portrait d’un sympathique apiculteur waterlootois, Charles Galloy, diffusé pour la première en 2010 sur Waterloo TV. Reportage: Majo et Jos Vellemans

 

 

Synthèse enquête sanitaire en apiculture -France

Synthèse enquête sanitaire en apiculture -France

Synthèse enquête sanitaire en apiculture

L’objectif de cette étude aura été de proposer une première approche de la perception du sanitaire chez les apiculteurs elle s’est appuyée sur un questionnaire qui pose différentes questions, que ce soit sur l’importance de la dimension sanitaire dans la conduite des colonies, sur la hiérarchie ressentie des différentes menaces sanitaires, sur les sources d’information utilisées face à une question sanitaire, sur la connaissance et le recours aux différents dispositifs de soutien à vocation sanitaire.  Le périmètre prend en compte la France et les pays voisins.
Née de discussions au sein d’un collectif de vétérinaires apicoles, cette étude est une initiative indépendante.

Un grand merci aux apicultrices, apiculteurs ou simples possesseurs de ruches qui ont pris le temps de répondre au questionnaire, ainsi qu’aux organisations professionnelles qui ont compris l’enjeu et ont relayé l’information vers leurs adhérent.

Cette synthèse présente les données brutes, chacun pourra se faire son opinion sur les causes, les marges de progrès comme sur les actions à mener Nous vous en souhaitons une bonne lecture, en espérant qu’elle vous intéressera et qu’elle ne sera qu’une étape d’une démarche collective de concertation entre scientifiques, autorités sanitaires et  apiculteurs.

François Rabasse Vétérinaire apicole
francois@apisvitae. fr

Synthèse enquête sanitaire en apiculture